· 

Enceinte en Allemagne? Les premiers pas de votre grossesse

Pas de doute, ça y est, le test est positif. Après une plus ou moins longue attente, vos voeux viennent de se réaliser et le rêve de fonder une famille est bien concret. Seulement voilà, expatriés en Allemagne que vous êtes, vous n'avez plus de repères et pas beaucoup de personnes référentes à qui poser vos questions.

 

Comment se passe le suivi médical? Quelles sont les grandes étapes à ne pas manquer? Où peut-on accoucher? Zoom sur les pratiques allemandes en terme de grossesse...

 

1er trimestre

 

Assurez-vous

Peut-être venez-vous d'arriver en Allemagne et n'avez pas encore d'assurance ici, peut-être êtes-vous assurée temporairement à la CFE ou autre assurance pour expatriés. Dans tous les cas, vérifiez votre couverture sociale et parlez-leur de votre grossesse. Demandez-leur explicitement ce qui est couvert (la plupart des assurances ayant un livret spécial grossesse à cet effet) et ce qui ne l'est pas.

 

Trouvez un gynécologue

Si vous n'en n'avez pas, évidemment, cela reste un incontournable pour le suivi de grossesse. Pour les mamans assurées dans le public, il est important de savoir qu'une fois que vous avez eu un rendez-vous chez un gynécologue lors d'un trimestre calendaire (janvier à mars par ex.), alors vous n'aurez pas droit à une consultation chez un autre gynécologue pendant ce trimestre. Difficile donc de faire du shopping et de consulter plusieurs médecins avant de faire votre choix. 

 

Trouvez une sage-femme

Toutes les femmes ont droit à une sage-femme en Allemagne, payée par l'assurance maladie. La sage-femme en Allemagne a un rôle aux multiples facettes: accouchement bien sûr, mais aussi suivi de grossesse (seule ou en complément du gynécologue), et surtout suivi médical de la maman à la maison au retour de la maternité. Certaines régions en Allemagne étant en manque de sages-femmes, mieux vaut commencer les recherches dès que possible (pour une sage-femme qui pourra assurer le suivi pré- mais surtout post-natal pour vous.

 

Le livret de grossesse (Mutterpass)

Au premier rendez-vous qui confirmera votre grossesse, vous obtiendrez de la part de votre gynécologue un livret de grossesse (le Mutterpass). Il contient toutes les informations sur les examens médicaux et sur votre état général de grossesse. Il permet au gynécologue et à la sage-femme de noter toutes les remarques concernant le suivi de votre grossesse et il sera à emporter avec vous le jour de l'accouchement (à la clinique ou maison de naissance).

 

2ème trimestre

 

Où accoucher?

Les 3 principales options peuvent se résumer à: accouchement à la maison, dans une maison de naissance ou dans une clinique / un hôpital. Chaque option apporte son lot d'avantages et d'inconvénients. Je recommande toujours que la maman se laisse porter par son instinct, ce qui la rendra plus forte dans sa décision. Dans les grandes lignes:

- accouchement à la maison: il faut impérativement trouver rapidement une sage-femme qui propose d'accompagner ce type d'accouchement, les formalités sont ensuite relativement simples. La sage-femme vous guidera dans la préparation des détails.

- accouchement en maison de naissance: il existe peu de maisons de naissance, elles sont souvent prises d'assaut. Mieux se renseigner tôt encore une fois, la plupart proposent des soirées d'information pour visiter les lieux. Plus intime qu'une clinique mais sans intervention médicale (pas de péridurale ou de césarienne possible), pas de médecin sur place mais seulement des sages-femmes chevronnées qui vous enverront à la clinique la plus proche au besoin.

- accouchement en clinique: il convient de s'enregistrer au préalable à la clinique de son choix, la plupart proposant des soirées d'informations, afin que le personnel ait tout votre dossier médical. Si ca n'a pas été fait, vous pouvez toujours le jour J aller à l'hôpital le plus proche qui vous prendra en charge ou vous redirigera selon votre état vers une clinique disponible. La clinique est la seule option pour obtenir une péridurale, un déclenchement ou une césarienne par exemple.

 

Congé maternité (Mutterschutz)

Le congé maternité en Allemagne commence 6 semaines avant la naissance et se termine 8 semaines après l'accouchement. Les femmes salariés et assurées dans le public (gesetzlich versichert) ont droit à 100% de leur salaire pendant cette période. Les femmes assurées dans le privé ont droit à une indemnisation fixe de 210€ sur toute cette durée. Les femmes salariés et / ou indépendantes qui sont assurées dans le public de façon volontaire (freiwillig versichert) n'ont droit à une indemnisation à hauteur de leur salaire normal que si elles ont souscrit l'assurance congés maladie (Krankengeld) auprès de leur assurance. Si elles le souhaitent, les femmes ont le droit de travailler durant les 6 semaines précédent la naissance (elles doivent en faire part à leur assurance maladie pour ne pas toucher l'allocation de congé maternité). En revanche, il est absolument interdit pour une femme de travailler pendant les 8 semaines après l'accouchement. En cas de naissance prématurée et / ou de naissance de multiples, le congé maternité sera rallongé (12 semaines par exemple pour des jumeaux).

 

Congé parental (Elternzeit)

Votre ventre s'arrondit peu à peu, ce n'est pas encore très concret mais il est important de commencer à réfléchir à vos souhaits de congés parentaux. En Allemagne les deux parents, lorsqu'ils sont salariés, ont droit au congés parentaux (jusqu'à 3 ans par parent et par enfant - attention le congé ne veut pas forcément dire avec rémunération). Les parents à leur compte n'ont malheureusement pas de congé parental puisqu'ils ne sont pas rattachés à un employeur (mais ils ont droit à l'allocation de congé parental - Elterngeld - voir plus bas). Tant donné que votre employeur doit être informé de vos plans et souhaits de congé parental 7 semaines avant le début de ceux-ci, il convient d'y réfléchir bien avant la naissance. Surtout qu'il existe la possibilité de travailler à mi-temps pendant le congé parental, sans toucher au contrat de base du parent en question.

 

Allocation de congé parental (Elterngeld)

Si le congé parental ne concerne que les parents salariés, tous les parents qui travaillent entre 0 et 30h / semaine ont droit à l'allocation de congé parental (Elterngeld). Cela inclut même les parents au foyer, les parents étudiants. Le montant de cette allocation est calculée soit sur la base du salaire moyen des 12 derniers moins (pour les salariés) ou sur les revenus de l'année fiscale précédant la naissance (pour les indépendants). En moyenne un parent touche 67% de son salaire, minimum 300€ maximum 1800€. Les parents ont droit entre eux à 14 mois d'allocation, à partager: minimum 2 mois, maximum 12 mois par parent. Si les parents le souhaitent, ils peuvent recevoir la moitié de cette allocation sur le double de la durée (28 mois au lieu de 12 à partager, minimum 4 mois, maximum 24 mois par parent). Cela s'appelle le Elterngeld Plus. 

 

Déclaration de paternité / partage des droits de garde 

Pour les parents mariés, aucun besoin de ce côté-là: le mari de la maman est automatiquement déclaré comme le père de l'enfant, et il partage les droits de garde de l'enfant à 50% avec la maman. Si les parents ne sont pas mariés au moment de la naissance, il est bon de réfléchir à une éventuelle déclaration de paternité (Vaterschaftsanerkennung) et dans la plupart des cas, partage des droits de garde (Sorgerechtserklärung). La déclaration de paternité permet au père de reconnaître l'enfant comme le sien, tandis que le partage des droits de garde partage comme son nom l'indique tous les droits, mais aussi les responsabilités vis-à-vis de l'enfant entre la maman et le papa. Les deux formalités peuvent se faire avant ou après la naissance. La déclaration de paternité peut être déclarée au Standesamt ou Jugendamt de votre quartier, ou bien devant un notaire (agréé en Allemagne). Le partage des droits de garde en revanche ne peut être fait que devant le Jugendamt de votre quartier ou devant notaire.

 

Sélectionnez votre équipe d'accouchement

En France, les femmes ont l'habitude de s'en remettre complètement aux mains de l'équipe médicale et de ne pas avoir beaucoup le choix concernant les personnes présentes à l'accouchement. En Allemagne en revanche, les femmes peuvent décider d'avoir plus d'une personne présente à leurs côtés: le papa, mais aussi la soeur ou la grand-mère, une doula ou une Beleghebamme. Une doula est une accompagnatrice non-médicale de l'accouchement, un support émotionnel et pratique qui épaule et guide les parents, surtout dans des hôpitaux de plus en plus surchargés. Une Beleghebamme est quant à elle une sage-femme spécialisée dans l'accompagnement individuel. Une Beleghebamme doit être engagée dès les premières semaines de grossesse, son coût est remboursé en partie les assurances publiques. Une doula quant à elle peut être trouvée au deuxième voire troisième trimestre, son coût n'est pas du tout pris en charge. 

 

3ème trimestre

 

Trouver un pédiatre

Dans certaines grandes villes ou villes souffrant de désert médical, il peut être judicieux de prendre contact avec les pédiatres des alentours même avant l'accouchement. L'hôpital demande souvent le pédiatre choisi pour lui transmettre le rapport d'accouchement, et il faut prendre rdv dès le retour de la maternité pour les examens pédiatriques obligatoires (3ème jour puis 4ème semaine de vie de l'enfant).

 

Préparation à l'accouchement

Les cours de préparation à l'accouchement se présentent soit sous la forme de weekends intensifs (deux jours de 8h) ou alors en soirées d'information (une dizaine de dates à raison de 2h / soir). Les cours de préparation sont remboursés pour la participation de la maman par l'assurance (publique) de celle-ci. Il faut se renseigner auprès des assurances privées pour voir ce qu'ils peuvent rembourser. La participation du papa n'est souvent pas remboursée. Le cours est assuré dans la majorité des cas par une sage-femme (sinon il ne peut être remboursé) et couvre les questions telles que: quels sont les signes avant-coureurs, quand aller à la maternité, les options de naissance, les complications possibles (épisiotomie, césarienne etc) ainsi que l'après-accouchement (allaitement, suites de couches).

 

Modes de garde

Même si le congé parental permet aux parents de rester plus longtemps à la maison avec bébé, il faudra tôt ou tard laisser bébé entre des mains compétentes pour retourner au travail. Commencez donc dès la grossesse à vous familiariser avec les modes de garde disponibles autour de chez vous. Un petit tour d'horizon des options:

- Tagesmutter: l'équivalent de la nourrice agréée, elle garde environ 4 à 5 enfants entre 2 mois et 3 ans chez elle. Elle s'associe parfois à une autre Tagesmutter et elles gardent ensemble une dizaine d'enfants.

- Kita (aussi appelée Kindertagesstätte, Kinderladen ou Kindergarten): l'équivalent de la crèche. Une Kita peut être gérée par l'état (staatliche), par un organisme privé (privat), par une association de parent d'élève (Eltern-initiativ), ou par un organisme caritatif (humanistiche). Le personnel est qualifié (équivalent des éducateurs de jeunes enfants). Une Kita accueille en général les enfants de 1 an (parfois plus jeune mais cela est rare) jusqu'á leur entrée à l'école primaire. 

Il n'existe pas de maternelle et l'école n'est obligatoire qu'à partir de 6 ans. Avant cela, il incombe aux parents de chercher et trouver eux-mêmes un mode de garde pour leurs enfants. Le coût de celui-ci est géré dans la plupart des "Länder" (régions allemandes) par un système de Gutschein (plus les parents travaillent, plus ils ont droit à une garde d'enfant subventionnée). À noter qu'il existe de grandes différences entre les Länder (à Berlin la garde d'enfant est gratuite depuis août 2018, tandis que dans le Schleswig-Holstein, il faut compter environ 400€ pour une garde d'enfant à la demi-journée).

 

Mettez vos papiers en ordre

Et finalement: triez et rangez vos papiers! Les différents formulaires à remplir n'en seront que plus pénibles si vos fiches de paie sont dans le désordre et que vous n'arrivez plus à mettre la main sur votre certificat de mariage. 

 

Voilà pour une liste (certainement non-exhaustive) pour vous aider à appréhender votre grossesse en Allemagne. Si vous avez des questions sur une des thématiques ci-dessus ou bien que vous souhaitez que quelqu'un prenne cela en main pour vous, n'hésitez pas à faire appel à mes services. J'ai aidé des dizaines de familles à s'y retrouver dans le système allemand, que ce soit pour leur trouver les professionnels de santé adaptés, les aider à remplir leurs papiers ou leur expliquer ce qui les attendait. J'attends votre message: info@babyinberlin.com.

Write a comment

Comments: 0